consommer local,producteur,consommateur,circuits courts,produits de région,consommation durable

Bonjour, vous n'êtes pas connecté .

Recherche

Laissez les champs vides pour tous. Sinon, le premier terme sera la valeur par défaut.

Newsletters

Sélectionnez la newsletter (s) à laquelle vous souhaitez vous abonner ou vous désabonner.

Programme Life : 144 projets en faveur de l'environnement et du climat financés

144 projets en faveur de l'environnement et du climat vont être financés par la Commission européenne. Cette dernière a approuvé, sur le budget de l'UE, une enveloppe de 222,7 millions d'euros auxquel...

L'héritage du président Obama dans le collimateur de Donald Trump

Alors que le président sortant est salué pour son action en faveur du climat et de l'environnement, M. Trump brandit la menace de faire table rase et de remettre les énergies fossiles au coeur de l'économie américaine.

COP 22 : préparer l'application de l'Accord de Paris

Les négociations sur la mise en oeuvre de l'Accord de Paris débuteront lors de la COP 22 à Marrakech (Maroc). Le chemin pour transformer le consensus de la COP parisienne en action est encore long.

Santé-sécurité au travail : les partenaires sociaux s'opposent à la norme ISO 45001

Le Conseil d'orientation des conditions de travail (COCT) a adopté ce jeudi 3 novembre un avis marquant son opposition à la perspective d'adoption de la norme ISO 45001 relative au management de la sa...

PLF 2017 : l'Assemblée adopte les crédits de la mission et quot;écologie et quot;

Les députés ont adopté mercredi 2 novembre en première lecture les crédits de la mission "Ecologie, développement et mobilité durables" dans le projet de loi de finances pour 2017 (PLF 2017), malgré l...

Les émissions de soufre du transport maritime plafonnées dès 2020

Le transport maritime est le plus gros émetteur de soufre mondial. Les niveaux de dioxyde de soufre (SO2) émis par les combustibles des cargos peuvent être jusqu'à 3.500 fois plus élevés que ceux du d...

La mer de Ross contiendra la plus vaste aire marine protégée au monde

Manchots d'Adelie, baleines de Minke, pingouins, phoques de Wedell, étoiles de mer... La mer de Ross, bordant le nord du continent Antarctique, abrite une biodiversité spectaculaire. Le vendredi 28 oc...

Signé par les représentants européens et canadiens, le Ceta peut passer à l'épreuve des parlements

"L'accord commercial le plus complet, le plus ambitieux et le plus progressiste jamais ne et #769;gocie et #769; par le Canada ou l'Union européenne". C'est en ces termes qu'est décrit l'Accord économique e...

Le Crédit agricole et la Société générale ne financeront plus (directement) le charbon

Les deux banques annoncent, à quelques jours de la COP, ne plus vouloir financer de nouveaux projets de centrales électriques à charbon. Mais le diable se cache dans les détails, estiment les associations, qui saluent néanmoins ces décisions.

Matthieu Auzanneau nommé directeur du Shift Project

Matthieu Auzanneau a été nommé directeur du groupe de réflexion (think tank) The Shift Project, dédié à la promotion d'une économie dite soutenable.

De nouvelles normes mondiales pour un développement urbain durable

197 pays ont adopté le nouvel Agenda urbain de l'ONU qui établit des normes mondiales, non contraignantes, pour les politiques de logement et de développement urbain durables à l'horizon 2030.

Une nouvelle espèce protégée : les projets

La réforme du droit de l'environnement lancée en 2013 aboutit à une nouvelle mouture de l'autorité, de l'évaluation et du dialogue environnementaux. Gabriel Ullmann, Docteur en droit, expert judiciaire spécialisé en environnement, commissaire-enquêteur nous livre une analyse détaillée.

Pressions internationales sur le Japon contre la chasse à la baleine

A l'heure où s'ouvre la 66ème session de la Commission baleinière internationale (CBI) ce 23 octobre à Portoroz, en Slovénie, sur les bords de l'Adriatique, les discussions s'annoncent tendues entre...

Le Sénat refuse de contraindre les multinationales à la vigilance sociale et environnementale

Le deuxième passage au Sénat du projet de loi sur le devoir de vigilance des multinationales a éradiqué son aspect contraignant. Des associations enjoignent le gouvernement à faire passer la version initiale avant la fin de la mandature législative.

Traité de libre-échange UE-Canada : la Belgique bloque la signature

Les ministres européens du Commerce, réunis le 18 octobre à Luxembourg, n'ont pas donné leur feu vert au traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), à cause de l'opposition de la région be...

Les cleantech, boostées par la dynamique des start-up

Majoritairement dans les ENR il y a quelques années, les start-up se développent dans tous les secteurs de l'environnement, portées notamment par la numérisation de l'économie. L'observatoire de GreenUnivers a dressé un état des lieux.

Climat : l'utilisation des hydrofluorocarbures sera progressivement réduite

L'accord de Kigali permettra une réduction progressive des hydrofluorocarbures, des gaz dont l'effet de serre est extrêmement puissant. La communauté internationale, réunie dans la capitale rwandaise, salue une décision historique.

La loi créant les actions de groupe environnementales est définitivement adoptée

Les associations agréées vont pouvoir mener des actions de groupe à l'encontre des auteurs d'un dommage environnemental. La loi de modernisation de la justice qui autorise de telles actions vient d'être adoptée.

Le Cese bouscule l'aide publique au développement pour plus de durabilité

L'aide française au développement doit être réformée en matière de durabilité, d'efficacité et d'ouverture aux entreprises et à la société civile. Résumé des recommandations votées par le Conseil économique, social et environnemental le 12 octobre.

Lancement du site et quot;Faire face 72 et quot; dédié à la gestion des catastrophes

Soixante-douze heures, c'est le temps durant lequel les services publics sont susceptibles d'être suspendus suite à un événement majeur, qu'il s'agisse d'une crue, d'un attentat, ou d'un accident te...

Ségolène Royal présente la charte de la participation du public

Mieux prendre en compte l'avis des individus en amont des projets de construction. La ministre de l'Environnement compte bien y contribuer en publiant la charte de la participation du public. Une anné...

Financement des entreprises innovantes: Groupe BEI et Bpifrance signent deux accords

Bpifrance et le groupe Banque européenne d'investissement (BEI) ont signé deux accords financiers pour un soutien aux projets d'industrialisation technologique - via la création de la première platefo...

Dialogue environnemental : et si on voyait la bouteille à moitié pleine ?

L'ordonnance relative au dialogue environnemental devait réformer et renforcer la participation citoyenne sur les grands projets. Critiquée pour son manque d'ambition par nombre d'observateurs, elle offre pourtant de réelles avancées pour le dialogue environnemental.

Climat : les parties au protocole de Montréal se penchent sur l'interdiction des HFC

Du 8 au 14 octobre se tient à Kigali (Rwanda) la 28ème réunion des parties au protocole de Montréal (MOP28). Le protocole, adopté en 1987, vise à lutter contre la destruction de la couche d'ozone. Cet...

L'aviation civile se dote d'un mécanisme de limitation des émissions de CO2

L'OACI a adopté ce jeudi 6 octobre un accord visant à limiter les émissions de CO2 de l'aviation internationale. Il est qualifié d'"historique" par certains observateurs bien qu'il présente de nombreuses faiblesses.

Onze secteurs d'activités s'engagent dans une démarche RSE

L'Observatoire de la responsabilité sociétale des entreprises (Orse), en partenariat avec le Medef, a publié une nouvelle édition de son guide sur les initiatives de responsabilité sociétale des entre...

Climat : l'Union européenne a ratifié l'Accord de Paris

Ce mardi 4 octobre 2016, le Parlement européen a adopté la ratification de l'Accord de Paris par l'Union européenne. Six cent dix eurodéputés ont voté pour, 38 contre et 31 se sont abstenus. Dans la f...

Le futur label du financement participatif en consultation

Le label en faveur des projets de financement participatif présenté fin septembre par le ministère de l'Environnement prend forme. Les projets de textes et le référentiel du label sont soumis à consultation du public jusqu'au 26 octobre prochain.

Climat : l'Inde officialise sa ratification de l'Accord de Paris

Dimanche 2 octobre, l'Inde a déposé ses instruments de ratification de l'Accord de Paris. Ouvert à la ratification le 22 avril 2016, l'Accord compte maintenant 191 signataires, dont 62 l'ont aussi rat...

EDF, CGN et le gouvernement britannique signent l'accord final d'Hinkley Point C

Malgré des chantiers voisins à la traîne, des factures en hausse vertigineuse et des incertitudes liées au Brexit, le contrat final pour le projet de centrale nucléaire Hinkley Point C a finalement ét...

Climat : l'UE donne son feu vert à la ratification de l'Accord de Paris

Le Conseil Environnement réuni ce vendredi autorise l'UE à ratifier l'Accord de Paris. L'enjeu ? La date d'entrée en vigueur du traité et la participation de l'Europe à la première conférence des Parties.

Nicole Notat nommée présidente du Comité du label ISR

Nicole Notat, directrice du cabinet de notation environnementale Vigeo, a été nommée à la présidence du comité du label de l'investissement socialement responsable (ISR), rattaché au ministère de l'Economie.

Premières pistes pour orienter la finance climat vers les plus vulnérables

A Nantes, au sommet Climate Chance, une coalition internationale a plaidé pour que les investissements réalisés dans le cadre des politiques climatiques atteignent, sur le terrain, les petits paysans, les quartiers informels et les femmes.

PLF 2017 : une dotation pour aider les collectivités à mettre en oeuvre leurs plans climat ?

Une coalition d'élus, d'associations de collectivités et de défense de l'environnement veut soutenir financièrement la mise en oeuvre des plans climat territoriaux grâce aux revenus générés par la contribution climat énergie.

Climat : la société civile internationale maintient la pression sur les Etats à six semaines de la COP 22

Les acteurs non-étatiques, réunis en sommet à Nantes, ont appelé les Etats à ratifier au plus vite l'Accord de Paris. Prêts à assumer leur part dans les efforts de réduction des émissions, ils appellent les pays à prendre leurs responsabilités.

Sylvie Préa nommée directrice RSE de Société générale

Sylvie Préa, entrée au sein de Société générale en 1986, est nommée directrice de la responsabilité sociale et environnementale (RSE) du groupe bancaire. Elle prendra ses fonctions à partir du 1er janvier 2017.

Barbara Pompili lance une coopération renforcée pour une meilleure éducation à l'environnement

"Eveiller c'est déjà agir !" se félicite Barbara Pompili sur Twitter. La secrétaire d'Etat chargée de la biodiversité vient de signer un accord-cadre de coopération pour l'éducation à l'environnement ...

Projet de loi de finances pour 2017 : zoom sur les mesures environnementales

Rénovation énergétique, véhicules propres, suppression de la taxe sur les boues sont au menu des mesures fiscales du PLF 2017. Côté budget, 834 postes supplémentaires sont supprimés pour la mission "écologie".

Obligations vertes : la Bourse du Luxembourg lance la première plate-forme de cotation dédiée

Le 27 septembre, la Bourse de Luxembourg a annoncé l'ouverture du Luxembourg Green Exchange (LGX), une plate-forme dédiée aux instruments financiers verts. Elle "devient la première bourse au monde à ...

Nucléaire : l'Anccli interpelle Ségolène Royal sur le financement des commissions locales d'information

Les 37 commissions locales d'information (CLI) chargées d'informer les citoyens sur les activités nucléaires aimeraient être fixées avant mi-novembre sur les pistes envisagées par les pouvoirs publics...

TPE-PME : les prêts verts bonifiés sont renforcés

La ministère de l'Environnement a annoncé un renforcement des prêts bonifiés accordés aux TPE et PME pour financer leur transition énergétique et écologique. Ainsi le montant d'intervention du Prêt Ec...

Dernière tentative de réforme du code minier avant la fin de la législature

Le député Bruno Le Roux et les membres du groupe socialiste, écologiste et républicain ont déposé le 21 septembre sur le bureau de l'Assemblée nationale une proposition de loi portant adaptation du co...

Le CESE veut favoriser l'intégration de la justice climatique dans les politiques françaises

Le Conseil économique social et environnemental appelle au respect du principe de justice climatique. L'avis contient des propositions pour éviter que le réchauffement climatique n'occasionne une hausse supplémentaire des inégalités.

Bientôt un label en faveur des projets de financement participatif

En lançant la Semaine de la finance responsable, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal a annoncé le 26 septembre un nouveau label dédié au financement de l'économie verte. Ce label vise à valo...

Le gaspillage alimentaire bio, ça suffit !

Non le bio ne peut pas « nourrir le monde ». C’est un raisonnement de gens aisés qui peuvent se permettre le gaspillage.en Allemagne, les supermarchés sont depuis longtemps montrés du doigt pour leur gaspillage de nourriture, jetant trop rapidement les fruits et légumes à la poubelle.« Le problème du gaspillage de nourriture est inacceptable au regard de la faim dans le monde et des dommages inutiles pour le climat et l’environnement« , a écrit le groupe parlementaire Bündnis 90/Die Grünen 2012 dans une lettre ouverte à Mme Aigner, la ministre fédérale de l’Agriculture. Éviter le gaspillage alimentaire ? En été 2015, la députée verte Nicole Maisch, porte-parole de son parti pour la protection des consommateurs, a exhorté dans un discours parlementaire à éviter le gaspillage alimentaire : « Nous serons bientôt près de 10 milliards de personnes sur cette planète. Nous ne pouvons pas nous permettre de jeter de la bonne nourriture.«  Dans un communiqué de presse parallèle, il était dit que la politique, le commerce et les producteurs devaient « être mis en demeure » de mettre fin au gaspillage des produits et des ressources. On assiste dans la République fédérale, cette année, au plus grand gaspillage de nourriture et de ressources : les producteurs laissent pourrir des tonnes de produits alimentaires afin de continuer à toucher des prix élevés. Mais cela ne doit pas être un scandale. Ses auteurs bénéficient de la bienveillance des politiques, des médias et du public et recevront peut-être à la fin de l’année une compensation pour ce qu’ils ont fait. Ils sont considérés comme des victimes malheureuses qui n’ont pas eu d’autre choix. Et le gaspillage des récoltes bio ? De quoi s’agit-il ? Les adeptes d’un mouvement de renouveau qui s’est donné la mission de sauver le monde refusent de protéger les cultures de la destruction par les ravageurs, et préfèrent prendre le risque d’une mauvaise récolte plutôt que de recourir à des méthodes éprouvées de protection et de mettre leurs produits à la disposition de la population pour l’alimentation. Ils expliquent à leurs disciples qu’il est préférable de ne rien récolter plutôt que de pécher par une transgression de la nature. Selon les politiciens qui sont proches de ces idées, ce comportement ne devrait pas seulement être toléré, mais être rendu obligatoire à l’échelle nationale : « cultivez sans récolte », telle est la devise, protégés par des subventions qui permettent aux disciples du « mouvement » de détruire de la nourriture, sans qu’ils mettent leur existence économique en jeu. Les lecteurs attentifs auront deviné : il est question de l’agriculture biologique. Cette année, elle a subi des pertes de récoltes extrêmes pour les pommes de terre, la vigne, le blé et le concombre ; dans certaines régions, 30 à 50 % de la récolte a été gâtée, dans d’autres, c’est 100 %. La cause, selon les agriculteurs bio : le temps humide qui a favorisé les attaques de ravageurs comme le mildiou de la vigne ou de la pomme de terre. Mais ce n’est que la moitié de l’histoire. Les agriculteurs travaillant sur le mode conventionnel ont aussi eu à souffrir des conditions climatiques. Mais leurs pertes de rendement ont été bien moindres grâce aux pesticides modernes. Joachim Rukwied, Président de l’Association des agriculteurs allemands, dans une récente interview avec le Bayerischer Rundfunk a déclaré : « Nous sommes heureux de pouvoir lutter aujourd’hui contre les maladies fongiques avec des pesticides. Si nous ne les avions pas eus, il n’y aurait pas de pommes de terre cette année. » Si l’enjeu avait réellement été la récolte et l’utilisation durable des ressources, les agriculteurs bio auraient aussi pu utiliser des produits de protection des plantes modernes ; ils auraient toutefois perdu, pendant trois ans, leur certification biologique et ne pourraient pas appliquer pendant cette période un supplément de prix à leurs produits sur le marché. Apparemment, il est beaucoup plus rentable de perdre la récolte d’une année que de perdre la perspective de prix haut de gamme. Le consommateur ne remarque rien de la mauvaise récolte : si les produits bio domestiques sont rares ou trop chers, il achète des pommes de terre bio d’Égypte, du vin bio d’Australie et des concombres bio en provenance d’Israël. Les rayons sont remplis de manière adéquate. La riche Europe n’a pas à craindre une famine. Lire la suite en suivant le lien

Lactalis dévalise les paysans grecs

José Bové·lundi 19 septembre 2016 La Feta est un fromage grec protégé par une Appellation d’Origine Protégée européenne. Elle doit être faite avec du lait de brebis et vient agrémenter certaines salades estivales en Europe, en Amérique du Nord ou ailleurs. Emmanuel Besnier, Patron de Lactalis, fait dans la discrétion mais pas forcément dans la dentelle. Son groupe Lactalis, qui a défrayé la chronique cet été pour le peu de cas qu’il fait des producteurs de lait de vache français, a déposé en 2013 aux Etats-Unis la marque « Président FETA crumbeld all natural always fresh & delicious »Fait à partir de lait (garanti sans hormone), de vaches américaines, sa Président FETA, ersatz de fromage, à toutes les qualités pour conquérir les réfrigérateurs américains sans titiller les papilles des consommateurs. Il n’est pas cher. Il est joliment emballé. Il est présent dans pas mal de rayons de grandes surfaces.Un malheur n’arrivant jamais seul, les gouvernements des 28 Etats Membres, qui se battent disent-ils comme des diables pour protéger les fermiers, ont réussi à faire reconnaitre par le Canada l’Appellation d’Origine Protégée #FETA. (Page 517 de l’Accord de Libre Echange avec le Canada dit #CETA). Le mot FETA est accompagné d’une petite astérisque * qui renvoie à la page numéro 158. Comme dans les contrats d’assurance, il est toujours intéressant d’aller voir de quoi il retourne. L’article 20.21, paragraphe 1 (page 158) dit que le nom des AOP décorées avec une * pourront être vendues (et produites) légalement au Canada si elles sont accompagnés de «kind », « like » « type » « style » voire même « imitation ». Fromage type FETA, Fromage style FETA, fromage genre FETA, tout cela sera autorisé même s’il n’y a pas une seule goutte de lait de brebis dedans.Complètement lâchés aux Etats-Unis, faussement défendus par le CETA au Canada, je doute fort que les paysans grecs soient en mesure de faire valoir leurs droits, d’autant plus que Lactalis pourra même attaquer cet accord, à cause de l’* qui nuit à ses intérêts devant un tribunal arbitral grâce à sa filiale PARMALAT qui est installée au Canada.Les producteurs de FETA comme pas mal d’autres fromages européens n’ont pas à se réjouir de la signature possible du CETA.

Des obligations vertes en quête de labels

Le marché des obligations vertes est à la hausse. La France a annoncé son intention d'émettre plusieurs milliards de green bonds l'année prochaine, et entend se doter d'un label spécifique excluant le financement d'activités polluantes.

Qualité de l'air : les associations chargées de la surveillance veulent pérenniser leur budget

A l'occasion de la journée nationale de l'air, mercredi 21 septembre, la fédération des associations de surveillance de la qualité de l'air (AASQA) a, une nouvelle fois, alerté sur leurs budgets. A l'...

De plus en plus d'entreprises donnent un prix au carbone

Depuis l'Accord de Paris, de nombreuses entreprises ont décidé de fixer un prix carbone dans leur propre comptabilité, indique CDP dans une nouvelle étude. Le but : prendre en compte le risque climatique dans les stratégies et les investissements.

Agence française pour la biodiversité : le compte à rebours est lancé

La loi sur la biodiversité crée l'Agence française pour la biodiversité (AFB). Quid de ses missions, de son budget, de sa gouvernance et de sa déclinaison régionale à trois mois de sa mise en route ?