consommer local,producteur,consommateur,circuits courts,produits de région,consommation durable

Bonjour, vous n'êtes pas connecté .

Recherche

Laissez les champs vides pour tous. Sinon, le premier terme sera la valeur par défaut.

Newsletters

Sélectionnez la newsletter (s) à laquelle vous souhaitez vous abonner ou vous désabonner.

Les Nanos Technologies dans les Aliments.

 

les nanos technologies alimentairesLes nanos technologies (ou nanos matériaux) sont aujourd'hui présents dans un grand nombre de nos aliments issus de l'agroalimentaire et des produits industriels. Elles ont pour effet d'améliorer la consistance, la saveur, le goût, la conservation, pouvoir appetant, ect..

Les effets potentiels sur l'organisme ne sont à ce jour pas mis en évidence aussi bien sur l'apport bénéfique pour la santé que sur la dangerosité et l'exposition à certaines maladies.

Il n'éxiste pas de législation imposant aux fabricants d'étiqueter dans la composition des produits manufacturés la présence de nanos technologies dans leurs produits.

Les législateurs à la cour européenne essaient de ménager la chêvre et le chou. Le but étant de permettre à l'agroalimentaire ainsi qu'a la recherche de pouvoir continuer à produire des aliments avec des additifs sans inquiéter les consommateurs.

Un texte devrait aboutir sur l'étiquetage imposé par la commission européenne, mais quand?

  • Les nanomatériaux:

Plus précisément appelée Nanosilice, nom de code E551, Silice amorphe (oxyde de silicium) il est la résultante d'une combinaison d'oxygène avec ce non-métal présent naturellement dans le sol.

Le risque d'innhalation de sa forme en poudre est reconnu débouchant sur des problèmes pulmonaires (Fibrose pulmonaire).

La nanosilice existe également sous forme cristaline dense comme le quartz.

 

  • Où les trouvent-on?

1) Dans nos aliments:

Les nanosilices ont un pouvoir antiagglomérant , très utile dans la fabrication de produits en poudre (lait, chocolat, enrobage de confiserie, café lyophilisé,fond de sauce, sucre glace, Médicaments, ect..)

Elles ont utilisées comme exausteurs sous forme de capsules libérant vitamines,saveurs.... n'ayant apparement aucunes conséquences pour l'organisme.

Beaucoup de marques se défendent d'utiliser ces nanotechnologies.

Pourquoi s'en cachent ils puisque d'un côté les autorités sanitaires l'autorisent .

La silice amorphe est commercialisée depuis les années 1950, et approuvée par la l'agence fédérale américaine de l'alimentation (FDA) comme agent anti-agglomérant depuis 1966.(Source http://nano.acen-cacen.org).

 

2) Dans nos Emballages:

L'utilisation de nanomatériaux dans les emballages alimentaires est présent dans un grand nombre d'emballages et depuis maintenant quelques années.

a) Les bouteilles de boissons gazeuses réduisant la fuite de dioxyde de carbone de la bouteille:

⇒ Meilleure conservation des boissons gazeuses dans le temps

⇒ Pas de recourt au verre (plus lourd au transport et plus cher ).

⇒ Pas d'achat d'aluminium pour les cannettes (coût du métal).

L'utilisation du verre, matière minérale natuelle, réutilisable, ne comporte pas de substance toxique et posséde un très bon pouvoir de conservation.

 

b) Les récipients de rangement et de conservation

⇒ Ils contiennent des nanoparticules d'argent ayant un rôle bactéricide.

Le but est de tuer les bactéries nocives (quelles sont les distinctions faites avec celles utiles voir indispensables à notre organisme?)

Les nanocapteurs ont pour but de détecter des problèmes de bactéries et contaminants pendant l'emballage du produit ( ex: salmonelles, et nous dit on, les pesticides.)

Emballages filmés (Viande, poisson, fromage,ect...) capteurs détectant le développement de gaz et l'avancement des produits "gatés" , les barquettes changeant de couleurs.

 

Pour répondre aux questionnements, le ministère de l'écologie et les ministères de l’Économie et de l’Industrie, du Travail, de l’Agriculture, de la Recherche, de la Défense et de la Santé, ont saisi la Commission nationale du débat public pour la mise en place d’une commission particulière en charge de conduire un débat national portant sur les conditions de développement et de régulation des nanotechnologies.

"Les effets potentiels sur l’environnement et la santé, ainsi que les aspects éthiques et sociaux liés à l’utilisation de ces nouvelles technologies, suscitent de nouvelles et réelles questions, auxquelles les pouvoirs publics souhaitent apporter toute l’attention requise" déclarait en mars 2009 le ministère de l'écologie.

(Source: www.verdura.fr - Nanotechnologies, santé et environnement)

Comment faire des nanotechnologies une affaire... par chermau

Document en Pdf de l'AFFSA (Agence Française de la Sécurité Alimentaire) en Téléchargement

A lire pour approfondir le sujet sur le site de Particle and fibre toxycology  (site traduit de l'anglais)